Un Bonheur parfait de James Salter

Publié le par Hélène

Un Bonheur parfait de James Salter ekej8v0t
Points / 396 pages


 

 


Quatrième de couverture :
Viri pose les yeux sur sa femme, Nedra. Une mèche de cheveux lui balaie délicatement la nuque, elle s'affaire en cuisine dans sa jolie robe rouge. Leurs deux adorables petites filles dînent devant le feu de cheminée. Sont-ils réellement heureux ? Ils forment un couple envié de tous, elle si belle, lui si élégant. Leur bonheur semble parfait... Mais la perfection est-elle vraiment de ce monde ?




À l'ouverture le tableau peut sembler idyllique, un couple jeune et beau, il est architecte, elle est l'incarnation de la femme et de la mère épanouie, deux enfants, pas deux anges, mais deux adorables fillettes plutôt sages. Nous sommes au États-Unis dans les années 70, le bonheur de ce couple est envié de tous ses amis mais pourtant peu à peu cette perfection va se fissurer, plus on progresse et plus l'harmonie nous semble être de façade. Il y a quelque chose qui cloche dans ce "bonheur parfait". Viri attend toujours plus, il veut la reconnaissance, les honneurs; les envieux disent de Nedra qu'elle est égoïste tout à son petit train train, son confort, accaparée par ses enfants.


Quand on oublie le bonheur que l'on a déjà...

Il y a le bonheur que l'on a déjà que l'on oublie ou que l'on ne voit pas, il y a le bonheur idéalisé de nos amis celui qui peut sembler parfait mais qui évidement ne l'est pas. Ce livre commence doucement l'ambiance est paisible, les personnages paraissent heureux, un bonheur de façade puisque bien vite la perfection se dérègle par petites touches d'abord, des oublis, un manque d'attention, Viri qui trompe sa femme, et puis bien vite ses événements isolés prennent une ampleur sans cesse grandissante. L'entreprise de démolition ne fait que commencer, les caractères sont exaltés, les frustrations accumulés au fil des années prennent le dessus, le scénario s'emballe. On assiste impuissant à cette dégradation qui comme l'on peut s' en douter aboutira à l'explosion de cette famille.
On a envie de secouer les personnages de leur dire qu' ils font erreur qu'ils vont tout perdre. On regrette de ne pas avoir la plume et de ne pouvoir influer sur leur décision. C'est un roman bouleversant où l'ambiance suit la dégradation du scénario et de la psychologie des personnages devenant à son tour lourde et pesante, presque triste. C'est un roman où le propos est sublimé par une écriture absolument magnifique.
Un livre que je ne conseillerais pas à ceux qui croient ou veulent croire à l'amour à moins de vouloir dire "Maintenant je suis prévenue cela ne m'arrivera pas ! " et même ainsi on le termine la peine au cœur. Un roman de toute beauté...


Ma note : 5/5


Un livre qui m'a fait penser à l'œuvre d'écrivaines contemporaines Nancy Huston, Angela Huth, Alice Ferney etc... 


PS : J'aime beaucoup la couverture, je trouve que c'est l'une des plus belles des livres que j'ai lu

 

 

..............................

challenge-100-ans-billet1.png

4/4 (Terminé ! )

 

 

 

...............................................

 

logo3et de 3, Les États-Unis

Commenter cet article

Edelwe 24/09/2010 18:40


Pourquoi pas? voilà qui me paraît intéressant!


Hélène 30/09/2010 22:39



Qui tente rien n'a rien ! J'espère qu'il te plaira



Nymphette 23/09/2010 14:37


As-tu lu "La fenêtre panoramique" de R YATES dont a été tiré le film "Noces rebelles"? L'histoire de ce roman-ci y ressemble beaucoup. En tous cas, tu m'as donné envie de le lire...


Hélène 30/09/2010 22:39



Non, je ne l'ai pas lu mais si l'histoire ressemble je retiens ça devrait me plaire et puis j'aime bien voir comment des sujets proches sont traités par différents écrivains. Je ne connais pas le
film non plus. Contente de t'avoir tenté