Tristesse et Beauté de Yasunari Kawabata

Publié le par Hélène

Tristesse et beauté de Yasunari Kawabataekej8v0t

Livre de Poche, Biblio / 191 pages

 





Résumé de l'éditeur
:
Chez Kawabata, les beautés élégiaques, qui se laissent dépouiller, abandonner, prostituer, éviscérer par amour, préparent en silence l’avènement des beautés pernicieuses, ces petits démons qui exécuteront autour du mâle la danse de la mort. Dans Tristesse et beauté, la mort esquisse ses premiers pas pendant que sonnent les cloches de fin d’année dans les monastères de Kyôto. Oki, le romancier vieillissant, cherche à revoir un ancien amour. Elle avait seize ans, lui plus de trente. Au lendemain de la rupture, elle avait trouvé refuge chez les fous, lui dans l’écriture d’un roman qui devait lui apporter argent et gloire. En sortant de chez les fous, elle choisit de ne plus se donner qu’à l’art et devint peintre renommé. Un quart de siècle plus tard, il tente de renouer avec le passé. Mais le destin a placé aux côtés de la femme peintre une élève de dix-sept ans, diaboliquement belle et diaboliquement dévouée à son professeur. Linda Lé

 

 

Histoire des amours passés...


Encore une perle http://nobelprize.org/nobel_prizes/literature/laureates/1968/kawabata.jpgde la littérature japonaise, une perle bien difficile à décrire et à commenter. Ce roman rassemble presque tout ce que j'aime lire, une histoire d'amour, le temps qui passe, des personnages attachants un brin torturés, de ses personnages qui nous interpèlent et qui évoluent dans leurs tourments et puis et surtout une écriture pleine de
poésie, tout en subtilité mais porteuse de message fort.
On évolue à la frontière entre le réel et l'irréel, les descriptions sont saisissantes de beauté, elles rythment l'intrigue. À la manière des scènes d'une pièce de théâtre chaque chapitres se consacrent à un point unique; ce sont des portrait d'impressions, des descriptions de lieux, des détails sur les actions des personnages …
C'est au travers de ces histoires sur les amours présents et passés -un univers unique pour des amours, maternel, paternel, familiale, entre homme et femme, entre deux femmes- que le drame se tisse. Il y a bien trop de passion de jalousie, d'irrationnel pour que l'issue puisse être plaisante, on le sens, c'est inévitable la fin sera diabolique. Elle ne peut que l'être.
C'est lentement que l'on s'immerge dans ce roman pour n'en ressortir qu' une fois la dernière page lu.
Un très très beau moment de lecture

 

 

 

....................................... ...

 

challenge-In-the-mood-for-Japan

3/3

Publié dans Littérature du Japon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La plume et la page 09/12/2010 23:34


Deuxième billet que je lis aujourd'hui sur ce livre et toit aussi tu sembles conquise par cette lecture. Je note!