Témoignages d'un génocide : Une saison de machette de Jean Hatzfeld

Publié le par Hélène

Une saison de machette de Jean Hatzfeld
(Points/291 pages)







C'est un document construits sur le recueil et la retranscription de témoignage à propos du génocide entre les Hutus et les Tutsis au Rwanda. Après s'être plongé dans le témoignage des rescapés qui a donné lieu au livre suivant  "Dans le nu de la vie – Récits des marais rwandais" (ed. Seuil, 2001), il s'interroge cette fois-ci avec Innocent son interprète aux récits de tueurs.
Contacté en prison, un petit groupe de ses hommes ont acceptés sous quelques conditions de livrer leurs pensés et leurs souvenirs sur un ensemble de thème se rapportant au déroulement du génocide mais également portant sur leurs sentiments et leurs impressions. Les témoignages sont regroupés au sein de nombreux chapitres chacun étant consacré à un thème bien particulier à chaque fois les hommes témoignent chacun à leurs tours. On voit donc des opinions et des sentiments divergents qui apparaissent, sous nos yeux se reconstitue la mosaïque de la société rwandaise.



 Abordant des thèmes aussi varié que la première fois, le goût et le dégoût, les femmes, les pillages, les punitions, Dieu, les remords et les regrets, le pardon. Ce livre tente à sa manière de cerner les nombreuses facettes qui ont composé ce drame.

 Le résultat est terrible et extrêmement dérangeant pour nos yeux d'occidentaux. Très troublé par ses témoignages, j'ai beaucoup apprécié les débuts de chapitres écrits par Jean Hatzfeld. Ceux-ci me sont d'ailleurs vite devenus indispensable me prévenant et surtout me replaçant et m' expliquant les contextes. C'est un très bon livre que j'ai lu en deux fois après une première tentative décevante, j'ai repris quelques mois plus tard ma lecture. Ce fut une véritable révélation, je ne devais pas être prête la première fois ! C'est un ouvrage est extrêmement bien réalisé, un modèle dans le genre des documents. Le travail mené par Jean Hatzfeld est fantastique et fait honneur à sa profession de journaliste et d'écrivain. Il ne prend jamais partie, il n'oriente jamais l'opinion du lecteur. Il nous éclaire simplement l'histoire d'un génocide démontant pour nous les mécanismes à l'origine de cette abnégation de l'homme par l'homme. La retranscription en français des propos des tueurs se fait dans une langue savoureuse et sensible qui soulage la tension et diminue l'horreur des histoires (si tenté que cela est possible !).
C'est un livre que je ne pourrai jamais oublié...

Ma note : 4,5/5



  Jean Hatzfeld







2/120
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article