Stasiland d' Anna Funder

Publié le par Hélène

Stasiland d' Anna Funder
Édition d' Héloïse d'Ormesson / 364 pages
Prix BBC Samuel Johnson Prize for Non-Fiction.







Ce livre est à la fois un roman, un documentaire et un essai historique sur la Stasi police secrète de l'Allemagne de l' Est. Nous allons mettre nos pas dans ceux d'une jeune journaliste australienne qui mène une enquête pour mieux connaître le destin de ceux qui furent interrogés, brisés, anéantis par cette incarnation du régime soviétique de la RDA. On découvre l'histoire de Miriam Weber 16 ans à l'époque et qui après avoir tenté de franchir le Mur passa plusieurs jours d'interrogatoire avant de se voir mis au ban de la société mais également de celle d'une femme Frau Paul séparé de son enfant peu de temps après sa naissance, hospitalisé à l'Ouest lors de la construction du mur. La force de ce livre d'Anna Funder est de ne pas avoir donné juste la parole aux victimes, une petite annonce dans le journal et les témoignages sous couverts d'anonymats commencent à abonder. Ce sont des ex cadres aux responsabilités diverses et variées, des indics, des nostalgiques d'un régime "bénie" où le chômage n'existait pas qui vont s'exprimer.
On découvre alors avec un brin de stupeur l' immensité et la complexité des mesures prises pour garder sous contrôle l'ensemble de la population Est Allemande.

Un portrait qui se veut le plus complet possible sur une époque officiellement révolu mais dont le souvenir se perçoit encore de façon qui peut paraître surprenante vu de l'extérieur de l'Allemagne mais qui devient peu à peu des plus compréhensible lorsqu'on y repense. On découvre que le travail de mémoire peut cacher un sens quelque peu différent. Avant de souvenir il faut savoir et pour savoir il faut reconstituer à partir des archives disponibles des dizaines et dizaines d'année de la vie de tout un peuple. C' est sur cette tâche onirique que travail quelques fonctionnaires assemblant petit à petit ce qui a été retrouvé des dossiers de la Stasi détruit à la vas-vite lors de la chûte du régime. Un "puzzle de mémoire" qui a fort peu de chance d'être achevé du vivant des personnes directement concernés. Ces personnes pour qui lire leurs dossiers c' est découvrir ce que le régime savait de leur vie, de mettre un nom sur celui ou celle qui les a renseigné.



Il est vraiment difficile de parler de ce livre tant son sujet reste d'actualité. Je ne lui trouve que peu de chose à lui reprocher. Bien écrit il se lit très facilement, l'alternance des témoignages et leurs intégrations dans l'histoire de la journaliste et de son enquête permettent d'éviter aux lecteurs de se lasser. Le seul petit reproche serait sur la vie de la jeune femme qui bien que romancée est loin d'être la plus intéressante, elle était nécessaire mais je me serai bien passer de certain développement.

Stasiland est sans hésitation un livre que je n'oublierai pas.
Un livre à lire...


Ma note : 4,75/5



On peut trouver une très intéressante interview d'Anna Funder sur le site Evene




Anna Funder

Commenter cet article

valérie 17/06/2010 12:21


Si j'ai beaucoup aimé Good Bye Lenin, j'ai adoré La Vie des Autres qu'il faut ABSOLUMENT voir.


Hélène 19/06/2010 11:33



Noté sur un post-it collé à côté de mon ordi comme ça je penserais à le chercher ! 



La Nymphette 15/06/2010 18:39


Oui, j'ai vu Good bye Lenine, un film intelligent et drôle, même si c'est également triste. C'est un sujet encore frais et puis l'Allemagne a déjà "pris cher" après la seconde guerre mondial, pê
qu'il y a une sorte d'indulgence de ce fait là... je ne sais pas


Hélène 16/06/2010 16:26



Possible moi non plus je ne sais pas. C'est un sujet très légérement abordé dans le livre, pour en savoir plus il faudrait lire des thèses et des essais historiens si j'en croise un jour, je les
lirais...



latite06 10/06/2010 13:41


Je le note :-)
Au fait, j'ai déjà envoyé le colis pour le SWAP, car la poste connais des ratés et je voulais qu'il arrive à temps ^^
J'ai mis mon nom derrière l'enveloppe (Ismérie)
Bisous, bonne journée :-)


Hélène 15/06/2010 15:54



Je te previens dès que je le reçois. 


J'espère que ce livre te plaira



La Nymphette 09/06/2010 12:06


As-tu vu l'excellent film La vie des autres sur ce thème? Je note le roman car c'est une période obscure qui mérite d'être "expliquée".


Hélène 15/06/2010 16:00



Non, je suis un peu à la rue lorsqu'il s'agit de film mais grâce à mon Jules je m'y met. il paraît d'ailleurs que j'ai pas mal de retard à rattrapper ! Je vais essayer de mettre la main dessus.
As-tu vu Goodbye, Lenin de Wolfgang Becker j'ai adoré ce film, j'aime beaucoup l'approche qui y est faite.


Je trouve que c'est une période très très très peu traité encore en littérature ou dans des films. Est-ce parce que c'est encore trop récent ?



Librivore 08/06/2010 20:37


Ton billet est très intéressant. J'avais vu un film sur ce sujet qui m'avait beaucoup intéressé. Je vois que tu lis "De pierre et de cendre" que j'ai lu l'année dernière et que j'avais vraiment
beaucoup aimé.


Hélène 15/06/2010 16:03



Est-ce celui mentionné par Nymphette ? 


Je me suis régalé avec De Pierre et de cendre, j'ai adoré le petit charme désuet de l'histoire. Une sorte de roman de Jane Austen ou de soeur Brontë en un peu plus moderne dans l'écritre et le
rythme.