Sélection du prix Indiana 2009/ 2010 - Faire l' amour de Jean-Philippe Toussaint

Publié le par Hélène

Faire l' amour de Jean-Philippe Toussaint
Les éditions de minuit /179 pages








« Faire l'amour » paru en 2002  a vu sa suite « Fuir » recevoir en  2005 le prix Médicis, un troisième opus  « La vérité sur Marie »  vient de sortir cette année.



Contrairement à ce que pourrait laisser envisager ce titre, Faire l'amour est un roman sur la rupture amoureuse de deux êtres qui vécu ensemble une passion de sept ans. Nous sommes à Tokyo, le narrateur accompagne Marie son amie; venue pour un séjour professionnel. Leur première nuit au japon sera aussi celle où ils feront l'amour pour la dernière fois. Depuis la sortie du taxi à la chambre d'hôtel en passant par la ville sous une pluie battante, on va suivre ce couple évoluant dans la nuit japonaise vers une rupture perçu comme étant de plus en plus inexorable



On ne sait pas très bien si le narrateur est le mari ou simplement le compagnon de Marie mais qu'importe puisque dès les premières pages le ton est donné, on sait que leur couple va achever de se dissoudre sous nos yeux. En guise de dernier acte de leur vie d'amoureux, la passion va envahir la chambre du palace et les rues de la ville. L'histoire simple est servie par des personnages décrit avec juste ce qu'il faut d'émotion même si parfois j'ai regretté la retenue et le manque d'explication de l'auteur dans la description des petites manies et habitudes fort surprenante parfois (pour moi) de ses personnages (le narrateur ne se sépare jamais de son flacon d'Acide Chlorhydrique), bizarre ! 
Je n'ai pas vraiment été convaincue par l'idée développé;  la rupture de l'acte d'amour peut-il marquer la fin du sentiment amour ?
Concentré sur les sensations, c'est une écriture tout en subtilité maniant la psychologie et le paradoxe au service de la plonger dans les pensés d'un homme qui voit se confronté à la fin d'une longue liaison et qui voit déjà la solitude s'installer dans sa vie.
J'ai oscillé au fil de ma lecture entre un ravissement presque béat et un sentiment de malaise face à l'idée sous-jacente que dès le début d'une relation sa mort serait déjà programmée. N'étant pas vraiment fataliste, j'ai déploré cette vision de l'amour; cela demeurera malgré tout une superbe lecture extrêmement touchante.



Moi qui suis incapable de voir lorsque j'écris sur un clavier d'ordi toutes mes fautes d'orthographes, j'aurais certainement beau jeu de me plaindre. Cependant ce n'est pas la même chose sur le papier et j'ai été quelque peu agacé par les nombreuses et parfois énormes coquilles parsemant mon exemplaire.




Jean-Philippe Toussaint






Lu dans le cadre du Prix Indiana (prix littéraire des bloggeurs)

Commenter cet article

Mango 17/11/2009 19:16


De cet auteur, je n'ai lu que son dernier livre: "La vérité sur Marie", que j'ai bien aimé aussi, mais c'est curieux ces récits qui s'enchaînent avec la même héroïne qu'on ne connaît toujours pas
vraiment!