Savoir perdre de David Trueba

Publié le par Hélène

Savoir perdre de David Trueba
(Flammarion / 445 pages)





À Madrid aujourd'hui, une adolescente, un cadre au chômage, un vieux professeur de piano et un footballeur argentin vont tour à tour éprouver le désir de gagner et la douleur de perdre. Nourri d'une foule de personnages, toutes générations et classes
sociales confondues, ce grand roman choral, sublimé par la prose charnelle et incisive de David Trueba, brosse un portrait décapant, lucide et désenchanté de notre époque, de ses rêves de victoire et de ses innombrables défaites.



C'est un roman que j'ai beaucoup aimé, très bien écrit, il procède par petite touche et c'est avec une incroyable délicatesse que l'auteur nous fait partagé la vie de ses personnages. Nous sommes dans un portrait croisé, les chapitres se succèdent la vie de la fille répondant à celle du père, du grand-père, de son ami footballeur professionnel...etc Les personnages sont merveilleusement peints, plus on avance dans sa lecture et plus on s'y attache. C'est un roman dense (d'une lecture pas si facile d'accès) mais étonnamment limpide, l' écriture est si fluide, le style si bien dosée qu'on se laisse emporter par sa sensibilité.
Il y a assez peu de joie et le propos avance de façon implacable, l'abandon de nos rêves semble inéluctable heureusement reste que la vie.
Un très beau roman d'un très grand écrivain, presque un coup de coeur...

 

.........................

 

7 ème pays visté, l' Espagne

logo3

Publié dans Littérature espagnole

Commenter cet article

La plume et la page 12/02/2011 22:37


Je suis partagée sur cet ouvrage contrairement à toi. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dedans et l'auteur donne à mon avis beaucoup trop de détails.


Theoma 03/02/2011 11:50


Le titre, ton billet, tout me tente !


Hélène 11/02/2011 14:29



Ravie c'est un auteur qui vaut vraiment le coup, j'espère qu' il te plaira