Retour à Killybegs de Sorj Chalandon

Publié le par Hélène

Retour à Killybegs de Sorj Chalandon
Grasset / 334 pages






"Prologue


Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L'IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes que je n'ai même jamais rencontrés. Certains oseront vous expliquer pourquoi et comment j'en suis venu à trahir. Des livres seront peut-être écrits sur moi, et j'enrage. N'écoutez rien de ce qu'ils prétendront. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. Détournez-vous de ceux qui diront m'avoir connu. Personne n'a jamais été dans mon ventre, personne. Si je parle aujourd'hui, c'est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu'après moi, j'espère le silence.

Killybegs, le 24 décembre 2006
Tyrone Meehan"




Un livre de Sorj Chalandon, il n'en faut pas plus pour me convaincre. Jusqu'à présent ce fut l'assurance de passer un très bon moment de lecture et ce n'est pas son dernier roman Retour à Killybegs qui me fera changer d'avis.

En 2008, j'avais lu Mon traitre et énormément aimé; Retour à Killybegs est l'écho de ce précédent roman l' écho et non pas la
suite. Dans Mon traitre le narrateur était Antoine, luthier parisien amoureux de l'Irlande, c'est en parcourant les rues de Belfast qu' il avait rencontré Tyrone Meehan, une des figures de l' IRA, une forte amitié avait lié les deux hommes pendant des années. Lorsque la trahison de ce dernier fut révélé, son ami est aussi devenu son traitre.
Dans Retour à Killybegs les rôles s'inversent, cette fois-ci Sorj Chalandon retrace la vie de Tyrone Meehan, son enfance, leur départ de la petite maison de Killybegs, pourquoi Tyrone Meehan jeune adulte adhère au mouvement de L'IRA, ce qui va le pousser à trahir...

C'est un roman extrêmement fort qui sur fond de combat de rues, de conflit religieux, d' opération semi-militaire nous parle d'amitié, d'amour de celui d' hommes et de femmes pour leurs prochains et pour leur pays. Sorj Chalandon a conçu son livre sous une forme de témoignage et non de confession, Tyrone Meehan raconte sa vie et ne cherche ni à se faire plaindre ni à se justifier. On verra le temps l'éloigner du mouvement, de ses décisions et des formes de combat qu' ils décident. Derrière la vie de cet homme, c' est également une forme de réflexion qui se dessine sur un conflit entretenu par les ressentiments et la vengeance.
L'écriture de Sorj Chalandon est très fluide, tout en justesse et simplicité, aucun mots n' y est superflu. On est pris par cette histoire, captivé, et tout comme Mon traitre on s'en souviendra longtemps.
Ces deux romans se lisent l'un après l'autre, peu importe l'ordre mais ensemble.
Profitez-en Mon traitre vient de sortir en poche.

5/5 coupdecoeur2



"Savez-vous de que disent les arbres
lorsque la hache entre dans la forêt ?
Regardez ! Le manche est l'un des
nôtres !"

Un mur de Belfast

 

...............................................................

 

RL2011b

2/7

 

mod_article4936025_18.png

2/15

Commenter cet article

Valérie 14/09/2011 14:37


Ouh la la, plus il y a de coups de coeur, plus ça mes stresse! J'ai tellement envie de l'aimer ce roman!


Hélène 14/09/2011 18:41



mais il faut pas, l'important c'est le plaisir découvrir


coup de coeur, coup de coeur, coup de coeur...






Liliba 14/09/2011 08:15


J'ai noté qu'il fallait que je le lise, mais je voudrais lire Mon traitre avant. De lui, j'ai lu Une promesse, que j'avais trouvé très bien écrit, mais qui m'avait dérangée...


Hélène 14/09/2011 18:48



Je trouve qu' il y a encore plus de force dans Mon Traitre et dans Retour à Killlybegs, on ressent énormément que c'est écrit à partir d'histoires vraies qui ont beaucoup marqué Sorj Chalandon.
Je ne pense pas que l'ordre ait tellement d'importance, ce sont vraiment deux visions d'une même histoire.


J'espère qu' il te plairont plus



sophie57 12/09/2011 12:54


je ne connais pas du tout cet auteur, je le note!


Hélène 14/09/2011 18:50



Note, note c'est que du bonheur à lire