Petit traité des grandes vertus d' André Comte-Sponville

Publié le par Hélène

Petit traité des grandes vertus d' André Comte-Sponville
Points / 720 pages





Une initiation à 18 notions philosophiques clés, à la portée de tous les curieux. De la Politesse à l’Amour en passant par le Courage et la Tolérance, André Comte-Sponville, en s’appuyant sur les plus grands philo-sophes, nous fait découvrir dix-huit vertus qui peuvent nous rendre plus humains. À pratiquer sans modération.


C'est un « petit traité » absolument splendide où André Comte-Sponville reprend une à une certaines des vertus auxquelles on va penser plus ou moins spontanément. La politesse en vertu première, originelle, y est suivi par la fidélité, la prudence, la tempérance, le courage, en passant par la justice la générosité et tant d'autre jusqu' à l' amour. Le propos est organisé suivant un raisonnement très logique -d' une vertu en découle une autre- et surtout très facile à suivre. Sa construction n'est pas sans m'avoir rappelé les cours de philo au lycée et la forme qu ' il nous était demandé de donner à nos dissertations et commentaires de texte avec ses références faites à des pensées et ouvrages incontournables.
J' ai particulièrement apprécié le dernier chapitre consacré à L'amour, pour moi le plus beau et le plus aboutit. Ce livre est une véritable mine de réflexion, j' y ai découvert de nombreuses facettes, très intéressantes. C'est un ouvrage qui restera en bonne place sur mes étagères.

Un livre de philosophie à la portée de tous.


4,5/5






« Ce petit traité des vertus ne sera utile qu' à ceux qui en manquent (...) » p23

à méditer...


Quand au format Points .2 : Je me suis régalée après quelques pages d'adaptation et la recherche d' un marque-pages approprié. Je l'ai trouvé particulièrement approprié à ce type d'ouvrage, c'était presque plus facile de suivre la réflexion. La pensée s'organise plus facilement un peu comme lorsque l' on rédige des fiches de révisions.
Je n'ai pas arrêté de tourner les pages dans un sens dans l'autre, de revenir en arrière, de le poser le temps de prendre quelque notes sans que la pages ne se perdent où que le livre prenne une drôle de tête à la fin de la lecture.
Outre la taille, un autre point que j' ai trouvé vraiment chouette c'est son poids, il est ultra léger malgré ses 720 pages (dans mon sac j'ai apprécié Very Happy )
C'est un format qui m' a entièrement convaincu, reste le prix encore un peu élevé.

 

 

..............................................

 

 


 

Lu dans le cadre de l'Opération Un poche, un(e) mordu(e), une critique Un Poche, un(e) Mordu(e), une critique ! Avec les éditions Pointsorganisé par Libfly

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nico 23/01/2012 17:59

Je l'avais acheté mais je ne l'ai jamais vraiment consulté, étant donné sa longueur. Pourtant j'aime bien ce philosophe, très agréable à lire. Il y a un autre de philo qui m'avait marqué, qui
traite de les penseurs antiques: Les grands philosophes de la Grèce antique (De Crescenzo): très clair et même très drôle. Un régal!

Valérie 02/01/2012 18:05

Je passe te souhaiter une belle année 2012!

Anis 01/01/2012 12:35

je te souhaite une très bonne année 2012 et te remercie de tes contributions à "Littérature au féminin".

La plume et la page 19/12/2011 21:13

Tu as eu beaucoup de chance d'avoir des cours de philo structurés... Quant au bouquin d'André Comte-Sponville, je crois que j'en aurais bien besoin en ce moment!