Paradis clef en main de Nelly Arcan

Publié le par Hélène

Paradis clef en main de Nelly Arcan
Les 400 coups / 216 pages





Une obscure compagnie organise le suicide de ses clients. Une seule condition leur est imposée : que leur désir de mourir soit incurable, pur et absolu... Antoinette a été une candidate de Paradis, Clef en Main. Elle n'en est pas morte. Désormais paraplégique, elle raconte sa vie, elle raconte la compagnie et son processus de sélection, ses tests et ses épreuves, son psychiatre halluciné et son comité de sélection. Mais surtout, elle nous raconte son nouveau désir d'exister.



C'est un texte ''presque'' bouleversant cela tient principalement à l'absence de détachement de l'auteur. Le propos n'est a aucun moment mis à distance, l'écriture est très fluide comme si Nelly Arcan avait écrit cette histoire d'un trait sans réfléchir. Certains passages et propos sont redondants, le malaise est permanent, j'ai été dérangé par l'absence d'étincelle de vie et de joie (ce « nouveau désir de vivre » dont parle la narratrice au sein du roman a du mal à convaincre). Le style est parfois maladroit, le vocabulaire parfois malheureux et les comparaisons sont bien souvent à connotation sexuelle, oiseuses.
Dernier ouvrage de Nelly Arcan, celui-ci est publié moins de deux mois après le suicide de l'écrivaine. Bien que "Paradis, clef en main" soit un roman de fiction sa lecture raisonne de façon particulière contribuant à renforcer le malaise du lecteur.

3,5/5

 

.......................................

  ......................

 

 

De Nelly Arcan, j'ai lu :

Paradis clef en main (ci-dessus)

À ciel ouvert (mon avis)

Publié dans Littérature du Canada

Commenter cet article