Lituma dans les Andes de Mario Vargas Llosa

Publié le par Hélène

Lituma dans les Andes de Mario Vargas Llosa
Folio / 358 pages






Sur le front déchiqueté des Andes nous retrouvons le personnage de Lituma, échappé de La Chunga et de Qui a tué Palomino Molero ?, sous-officier rétrogradé et grelottant de froid. Ou de peur. La menace de la guérilla du Sentier lumineux est ici permanente. Trois disparitions successives accentuent l'angoisse et l'effroi. Sur fond d'enquête, nous pénétrons dans le monde des mineurs et des aventuriers des Andes avec, au centre, le couple Dionisio et Adriana, réincarnation dégradée des mythes de Dionysos et d'Ariane. [...] Un univers truculent et glacé se met en place, un monde archaïque où les croyances de la nuit des temps refont surface, un monde barbare, magique et entêtant... Une fois de plus, Mario Vargas Llosa, dans la parfaite maîtrise de son talent romanesque, nous entraîne vers un destin qui n'est jamais qu'humain, trop humain.




Dans ce roman, nous retrouvons Lituma le héros de « Qui a tué Palomino Molero ? », pour avoir mis son nez là où il n'aurais pas dû, rétrogradé et muté dans un avant poste des Andes. La région, ses habitants vivent sous la menace permanente de la guérilla du Sentier Lumineux et a plus forte raison, Lituma et son adjoint représentant (agent pour d'autres) du gouvernement.
Bien plus que dans l' ouvrage précédemment cité, l' enquête n'est pas ici la finalité du récit. Mario Vargas Llosa l' utilise comme fond et prétexte pour nous décrire une région reculée où des croyance datant d'avant la conquête espagnole se mêlent à des rites chrétiens. Une région extrêmement pauvre, où se côtoie, groupe révolutionnaire d'inspiration marxiste, paysan, ouvrier, mineur
Pauvre, certes mais au sous-sol riche en minerai.

Un très beau récit mais certainement plus difficile d'accès que « Qui a tué Palomino Molero ? », son écriture nous égare parfois certains passages en deviennent mystérieux. Et pourtant, il se dégage de ce livre une intensité omniprésente, le contexte nous est présenté sans concessions avec beaucoup de lucidité tout comme les personnages dont les portraits ont été formidablement soignés de Lituma personnage principal à son adjoint jusqu' aux personnages les plus secondaires .

C'est une lecture que j' ai pour ma part, particulièrement apprécié, par contre je ne suis pas tout à fait sûr que ce livre conviennent pour une première découverte de l' œuvre de Mario Vargas Llosa à moins d' être intéressé par l' Amérique Latine contemporaine, ses croyance, ses difficultés etc et surtout de ne pas avoir peur et d'accepter par avance les errances de l' auteur.


4/5

Publié dans Littérature du Pérou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article