Life de Keith Richards

Publié le par Hélène

 Life de Keith Richards
Points / 780 pages






Une Impala fonce dans le désert de l’Arkansas. Keith Richards est au volant. Avec lui, des amis et quelques substances : hasch, coke et peyotl. En cet été 1975, les Rolling Stones forment déjà le groupe de rock le plus dangereux de la planète. Bien sûr les histoires de dope, les filles évanouies, les arrestations, on connaît. Mais quand Keith Richards raconte l’épopée à sa façon, on touche au mythe.

Keith Richards est né à Londres en 1943. Guitariste, chanteur et cofondateur des Rolling Stones, il a aussi enregistré des albums solo avec son groupe les X-Pensive Winos. Il vit dans le Connecticut avec sa femme, Patti Hansen.


Une lecture passionnante qui m'a accompagné sur plusieurs semaines. Moi qui ne suis pas ce qu 'on pourrait appeler une fan de Keith Richard et des Rolling Stones, mes goûts musicaux me porterai plus vers d'autre genre de musique, j'ai dévoré ce pavé avec une immense curiosité... Peut-être attiré par le mythe et l'atmosphère sulfureuse qui entoure l' histoire de cet homme ?

Loin d' être exhaustif ce récit qui se veut autobiographique passe parfois rapidement sur certaines périodes, gardant presque sous silence certain moment. Après quelques pages brèves sur son enfance heureuse de fils choyé, j'ai découvert au travers du récit de Keith Richards, les influences musicales qui ont accompagnés les débuts du groupe. Pour moi c'est à ce mom ent là que le récit est devenu passionnant ce sont les passages qui m' ont le plus marqués le plus séduite.
Ancré dans l' histoire ''culturelle'' des années 60 et 70, j'avais peur que dans le texte prédomine les dérives drogue, sexe ...etc Keith Richards ne renie rien, on ressent une forme d' insouciance lorsqu' il nous raconte certaines des anecdotes les plus scabreuses mais la musique reste omniprésente (et heureusement pour moi) quitte à laisser l' histoire tourner un peu en rond.

Ecrit en collaboration avec James Fox, on ressent la présence du journaliste principalement dans la construction, dans l'ordonnancement des souvenirs et pourtant là où dans nombre d' autobiographie d'artiste, de sportifs...etc la voix du professionnel prédomine, Life se distingue par son authenticité.
Si une des deux voix prend la première place dans le récit c'est bien celle de Keith Richards, à la lecture, on le sait on le sent lorsque le texte vient de lui on se doute également des passages où le journaliste James Fox prend le pas. On oscille entre une écriture plus lisse, sans véritable relief à des phrases plus rudes, plus crues.

Une superbe lecture à recommander à tous les passionnées et à tous les curieux.

4/5

 


 

Lu dans le cadre de l'Opération Un poche, un(e) mordu(e), une critique Un Poche, un(e) Mordu(e), une critique ! Avec les éditions Pointsorganisé par Libfly

 

Livres en ligne, Libfly, la bibliothèque communautaire et les Édition Points

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article