Le polygame solitaire de Brady Udall

Publié le par Hélène

Le polygame solitaire de Brady Udallekej8v0t
Édition Albin Michel / 740 pages





Après Le Destin miraculeux d'Edgar Mint, Brady Udall raconte l'histoire exceptionnelle d'une famille non moins exceptionnelle. À quarante ans, le très mormon Golden Richards, quatre fois marié et père de vingt-huit enfants, est en pleine crise existentielle. Son entreprise de bâtiment bat de l'aile, son foyer est une poudrière minée par les rivalités et les menaces d'insurrection. Rongé par le chagrin depuis la mort de deux de ses enfants, il commence sérieusement à douter de ses qualités de père et de sa capacité à aimer. Golden Richards, tragiquement fidèle à ses idéaux, se sent seul. Mais dans le désert du Nevada, il va découvrir que l'amour est une mine inépuisable.




Quel bonheur de lire un livre qui vous met le sourire aux lèvres pendant plus de 700 pages et bien après.
Il faut avouer que la situation initiale laisse présager une lecture vive et amusante.
Les situations se succèdent tour à tour cocasse, drôle, surprenante d'imagination mais elles nous surprennent également par leur profondeur et parfois par leurs intimités.
Alors certes on passe un peu à côté de certains frères et sœurs qui font la masse mais Brady Udall s'arrête sur de nombreux personnages, les portrait sont très fouillés, qu'on les aime qu'on les approuve ou non, on est touché et ému d'un bout à l'autre du roman. On s'attache à cette famille atypique. J'avais peur que le roman soit trop foisonnant, qu' il parte un peu dans tout les sens, heureusement l' unité se fait autour de la figure du père. J'avais peur également que le roman sombre dans la superficialité, il n'en est rien, on sent que Brady Udall a fait des recherches qu' il a rencontré des personnes qui vivent ou on peut vivre des situations
proche. Il fait preuve de beaucoup de réalisme tout ne peut pas être tout rose dans une famille si complexe, tout ne l' est pas. Je m'en dirai pas plus pour ne rien dévoiler mais les situations sonnent juste même les plus dramatique et les plus surprenante.

C'est un tour de force de parvenir à raconter si bien une histoire avec une famille si complexe et de si nombreux personnages, ça l' est encore plus de ne pas se limiter justement à cette famille, de l'intégrer dans une vie en dehors des maisons, au sein de la communauté mormone et de la société américaine; d'en profiter pour dénoncer certains aspects si différents et sans rapports immédiats tel que l' acceptation de la différence, la tolérance et les essais nucléaires en plein air menées par l'armée américaine.
Il y a tellement à dire sur ce roman ! Un coup de cœur pour moi, même si parfois, j'ai trouvé que l'histoire ralentissait un peu.

5/5 coupdecoeur2

.......................................

  ......................

 

50 états

  6 ème visite, l' Utah

Organisé par Sofynet

Commenter cet article

dasola 07/03/2012 17:23

Rebonjour, j'ai trouvé un peu long mais toute ce qui concerne Rusty m'a plu et ému. Il y a quelques ellipses comme par exemple pourquoi Golden est devenu Mormon. Il n'y a pas vraiment d'explication
valable mais le roman est plaisant. J'avais aussi beaucoup aimé Le destin miraculeux d'Edgar Mint. Bonne fin d'après-midi.

sofynet 22/12/2011 23:54

Je le note aussi !
Hop, billet ajouté !

Peut-êtrezazy 05/12/2011 11:51

Je me le note dans ma LAL, il me semble très séduisant !!

Hélène 09/12/2011 18:11



et il l' est, j'espère qu 'il te plaira autant qu' à moi.



Valérie 30/11/2011 18:09

Une sacrée réussite ca roman mais si je l'ai trouvé un peu long à démarrer.

Hélène 09/12/2011 18:07



moi aussi, surtout parce que j'avais un peu de mal à me repérer mais avec une aussi grande famille, c'était
logique...!