Le bal d' Irène Némirovsky

Publié le par Hélène

Le bal d' Irène Némirovsky
Édition à vue d'oeil / 127 pages










J' ai donc testé ce week-end les conseils de connaissance avec la seule édition disponible, gros caractères, à ma bibliothèque de ce très beau petit roman. Je me suis régalée.
C'est un portrait magnifique de personnage aux relations conflictuelles une mère soucieuse des apparences qui se voit vieillir en regardant grandir sa fille. Elle est juste odieuse avec elle toujours en train de lui adresser des reproches et à la punir, le père ne peut guère être plus condescendant devant le comportement de sa femme. Quand à Antoinette, la fille, son comportement est loin d'être celui d'un ange, j' ai pensé parfois qu'elle était une vrai gamine très peste presque hypocrite. Cependant on a simplement du mal à lui en vouloir lorsque l' on voit comment se comporte avec elle ses parents. Disons qu'elle reproduit sans vraiment s' en rendre compte ce qu'elle vit. Je vais peut-être paraître sans cœur face à ce qui ont lu ce roman mais même si elle a une foule d'excuse mais la voie qu'elle a choisi pour l'améliorer ne me plait guère. Et dire qu'elle se délecte de la peine de sa mère tout en la consolant.
Quelques lignes suffisent pour plonger dans cette très très belle écriture toute en délicatesse sans fioriture, une écriture ou avec deux trois mots l'auteur nous peint tout un personnages ou deux trois actions font leur caractères.
C'est avec ironie qu' Irène Némirovsky se moque de la grande bourgeoisie parisienne et de ceux qui veulent tant leur ressembler.
Il est juste triste que le bal se termine si vite, enfin sa lecture. Un roman que j'aurais encore plus aimé lire vers 12, 13 ou 14 ans.

4,5/5




J'ai lu quelque part que ce livre était le premier des trois dans lequel elle se consacre à régler des comptes avec se mère, mais quels sont les deux autres ?

Commenter cet article