La Ronde des Innocents de Valentin Musso

Publié le par Hélène

 

La Ronde des innocents de Valentin Musso

Les Nouveaux Auteurs (2010) - 384 pages

 

http://www.resumedelivre.net/wp-content/uploads/couvertures/2010-04/954_g.jpg

 

 

 

Présentation de l'éditeur :
Vincent Nimier croyait tout connaître de son frère Raphaël, jusqu'au jour où celui-ci est retrouvé torturé et assassiné sur un sentier des Hautes-Pyrénées. Grâce à une mystérieuse vidéo, il découvre alors que son frère avait une femme et un fils, disparus il y a des années sans laisser la moindre trace. Vincent se lance à leur recherche, mais il ne sait presque rien d'eux pas même leur nom. Une seule certitude : ils sont en danger de mort et les hommes qui ont massacré Raphaël feront tout pour les retrouver avant lui !

 

 

Mon avis :
Efficace dès le début, on est vite embarqué dans une intrigue dont on sent qu'elle ne sera pas aussi simple et conventionnelle qu'elle peut laisser paraître. Allant crescendo les rebondissements parfois prévisibles parfois assez surprenant donnent le rythme et forment, à mon sens, le véritable attrait de ce thriller. Si la facture est des plus classiques, Valentin Musso arrive à nous prendre de court, les deux intrigues qui évoluent en parallèle m'ont happé, j'en étais presque impatiente de connaître le fin mot de l'histoire.
Pour un premier roman l'auteur fait preuve d'une belle maîtrise dans la langue, les descriptions, le déroulement de l'intrigue. Les personnages sont travaillés et suscitent des émotions diverses. Si j' ai bien aimé le personnage de Vincent Nimier lui trouvant un côté attachant, celui de Justine Néraudeau lieutenant de la Police Judiciaire m'a un peu agacé, elle qui compense son côté fragile et traumatisé par une hargne un peu excessive et surtout qui se méfie bien trop des relations humaines; quand à Sébastien Cordero j'ai été vraiment surprise par la manière dont Valentin Musso en a fait l'un des ressorts principales du suspens lui créant un parcours d'enfant surdoué atypique aux prises avec les agences gouvernementales. C'est très bien un écrit, un peu trop parfait ? Une seule réelle déception pour le dénouement que j'ai trouvé un brin abrupt et décevant, du moins pas à la hauteur de mes espérances. Un bon polar pour un bon moment de détente.

 

Important à souligner : Au diable les a prioris, même si dans la famille ils sont deux à écrire, Valentin Musso a développé dans La ronde des innocents un style et une écriture qui n'a rien à envier à son frère. Difficile de juger après un premier roman mais je pense bien avoir un faible pour M. Valentin Musso. C 'est un auteur qui mérite d'être lu et connu.
Je resterai attentive à ses prochaines publications en espérant qu'il me plaise plus encore...


C'est toujours un plaisir de découvrir de nouveau talent, un très grand merci à Belledenuit qui s'est démené pour le forum Au travers les mots et aux Éditions des Nouveaux Auteurs pour ce partenariat.

 

 

Commenter cet article

clairdelune 14/11/2010 16:34


Je l'ai bien aimé aussi et n'avais, par contre, pas été déçue. C'est un très bon auteur qui mérite d'être connu je trouve ^^