La pension Marguerite de Metin Arditi

Publié le par Hélène

La pension Marguerite de Metin Arditi

Babel/ 155 pages


http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/5/2/0/9782742769025.jpg

 

 

Quatrième couverture

En une journée, la vie d'Aldo Neri, violoniste virtuose, va basculer : alors qu'il s'apprête à donner un grand concert à Paris, il reçoit une enveloppe à son hôtel, adressée par le psychanalyste de sa mère, Anna, contenant des liasses de feuillets manuscrits rédigés par celle-ci peu avant son suicide. Aldo plonge dans le souvenir de l'exubérante pension Marguerite où il vivait avec sa mère jusqu'au drame qui les a séparés..

 


Émouvant, presque bouleversant, je me suis délecté à la lecture de ce tout petit roman. En une journée et en quelques pages, on découvre un monde où se mêle à la musique trahison, culpabilité et une honte dans une intensité d'écriture presque déroutante. Aldo est un homme abimé par son passé, et c'est en préparant son concert en prenant soin de son violon et surtout en lisant les carnets de sa mère qu' il va surmonter la vague de ses sentiments et ressentiments. C'est un très beau livre avec lequel j'ai fait le plein d'émotion; une histoire riche et émouvante à souhait.


Ma note : 4,5/5


 

 

42823900.jpg

8/120

 

Commenter cet article

Morgouille 20/12/2010 22:25


Tout à fait d'accord ! Metin Arditi a vraiment une plume sous laquelle passe des tonnes d'émotions...


La Nymphette 17/12/2009 19:54


Il pourrait bien me tenter, j'aime bien les courts romans d'introspection psychologique, comme une parenthèse!