La maison du splendide isolement d' Edna O'Brien

Publié le par Hélène

La maison du splendide isolement d' Edna O'Brien
10/18 domaine étranger / 284 pages






Quatrième de couverture :
Dans une grande maison délabrée, isolée dans la campagne irlandaise, vit Josie, une vieille femme malade et seule qui ressasse le passé et une lancinante culpabilité. Lorsque McGreevy, traqué par toutes les polices, fait intrusion chez elle, c'est toute la violence de ce pays déchiré qui fait de nouveau irruption dans sa vie. Il combat
dans la clandestinité pour l'Irlande réunifiée. Elle refuse d'accepter la légitimité d'un conflit qui ajoute le sang au sang. Tandis que l'étau policier se resserre, ces deux êtres réunis par " l'enclume des circonstances " vont pourtant tisser un lien étrange et fragile pour dialoguer et peut-être se comprendre, le temps d'une trêve.



Que j'ai aimé ce livre
Après un début qui m'a laissé dubitative en quelques pages le livre bascule, l'histoire prend une ampleur surprenante. Et dans ce pays déchiré omniprésent dans l'écriture, on va suivre deux vies Josie et Mc Grevy, qui chacun à son époque aura lutter à sa façon pour atteindre ses idéaux, finalement assez proche. Dans l'atmosphère close d'un manoir délabré, cette rencontre improbable acquière une force sans cesse grandissante au fur et à mesure que l'étau de la police se resserre sur le fugitif. C'est un roman fait de peu d'action et cependant son écriture est absolument magnifique; elle rassemble des ambiance, des émotions, des descriptions en peu de page la magie opère. Peu de livre me laisse cette émotion, cette déception du point final. J'ai regretté de devoir refermé ce livre, mais toute les bonnes choses on une fin. Je me tournerai donc vers ces autres romans juste pour avoir une dose de plus de cette très très très belle écriture...


Ma note : 4,75/5







Edna O'Brien

Commenter cet article

La plume et la page 02/02/2010 10:54


Je note donc ce livre. Il a l'air vraiment bien et apparemment, il laisse entrevoir les aspérités des personnages...