La Comédie humaine, un conte philosophique - Un drame au bord de la mer d' Honoré de Balzac

Publié le par Hélène

  Un drame au bord de la mer d' Honoré de Balzac

La Comédie Humaine, Études philosophiques (13/20), 1835

Édition La Part Commune / 64 pages

 

 

Un couple en vacances à la pointe du Croisic rencontre au bord de l'eau un pauvre pécheur à pied. La conversation s'engage et bien vite le couple empreint de pitié propose à l' homme de les accompagner comme guide sur le chemin qui mène Le Croisic au « petit village de Batz ». Leur chemin croisera celui que les villageois ont surnommé l' Homme-aux-voeux, le pécheur est l' un des rares à connaître la véritable histoire de cet homme, Pierre Cambremer, une histoire qu' il tient de sa défunte mère.

« (...)Ma mère nous a fait promettre, à mon père et à moi, de n'en rin afférer aux gens du pays, mais je puis vous dire que le soir où ma mère nous a raconté ça, les cheveux me grésillaient dans la tête. (...) »

 

Je n'en dirai pas plus pour ne rien dévoiler, si ce n'est que Balzac nous fait ensuite le récit d' un drame familial. C'est écrit sous la forme d' une longue missive, dont le narrateur, Balzac du moins nous le laisse-t-il penser raconte cette anecdote de voyage à son oncle. C'est un très court récit, assez lent, proche du conte, laissant la place à des descriptions sur les paysages qui entourent le narrateur, ce sont des passages très intéressant que j'ai particulièrement apprécié. Certaines considérations et réflexions de celui-ci sont à force un peu lassantes, elles paraissent de temps en temps surfaites, comme sur-joués. Ceci dit, cette impression est renforcée par les procédés d'écriture si particulier à cette époque.

Un drame au bord de la mer est le treizième de vingt ouvrages composant les Études philosophiques de La Comédie Humaine.

 

 

 

Commenter cet article