L'annonce de Marie-Hélène Lafon

Publié le par Hélène

L'annonce de Marie-Hélène Lafon
Buchet Chastel/ 196 pages
Prix Page des libraires.



http://www.monversailles.com/wp-content/uploads/2009/12/marie-helene-lafon.jpg




Homme agriculteur, 46 ans recherche une personne désirant partager sa solitude. La petite annonce de Paul paraît dans un journal, bien vite il reçoit une réponse d'Annette. Elle vit loin à l'autre bout de la France dans le Nord, 37 ans et un enfant né d'une relation qui lui pèse encore. Elle a vu dans cette annonce une solution de s' arracher elle et son fils Eric aux souvenirs. Ils se sont vus, ils se sont plus, ils vivront désormais ensemble.



L'annonce ou la fuite face à la solitude...
Dès le début de ma lecture je me suis laissée séduire par la musicalité de l' écriture de Marie-Hélène Lafon, extrêmement travaillé son style distille dans des phrases toutes en retenues les émotions de ses personnages. C'est un livre de portrait, portrait de deux solitudes, portrait d'une relation naissante, portrait de gens de rien. Il y a Paul et Annette, les personnages principaux et puis il y a Éric, l'enfant et c'est lorsqu' elle parle de lui que la plume de
Marie-Hélène Lafon se fait la plus sensible, ce furent pour moi les passages les plus touchant, ceux dont je garderai un souvenir ému.

Les émotions imprègnent les pages, elle nous plonge dans une sorte d'état second, une sorte de mélancolie béate pas désagréable, un rêve éveillé. Elle a su insuffler à son texte un souffle sous nos mains le roman s'anime et prend vit. Est-ce dû à la forme même du texte, absence de dialogue et jeux sur les ponctuation ? Ou est-ce plus subtil, une drôle d'alchimie où chaque mot aurait sa propre
place inchangeable ?

Mais au delà de ce style suranné, il y a l'intrigue qui est hélas bien bien maigre comme effacée par le travail même de l'écriture. Les événements sont aplatis, elle parle d'une rencontre comme elle parle d'une ballade dans la campagne, comme elle parle de l'absence de la grand-mère et du manque que ressent Éric...etc
Malgré ce bémol, c'est donc un très beau roman, émouvant et touchant. Chose curieuse en lisant L'annonce j'ai pensé aux romans de Sylvie Germain. J'en ressort dans le même état à la dernière page le rêve éveillé prend fin et l' on revient petit à petit à la réalité...4,5/5


À lire un article sur Marie-Hélène Lafon : Écrivains d'aujourd'hui



challenge-du-1-litteraire-20091.jpg
7/7


Commenter cet article

La librivore 22/04/2010 16:54


Bonjour, ton blog foumille de lectures plus appétissantes les unes que les autres et je cherche des participants pour la communauté "Littérature au féminin" qui aimerait explorer l'écriture
féminine, le monde vu et senti par les femmes, et la spécificité de leur regard. Des blogonautes qui partagent un même type de sensibilité véhiculée par ces auteurs.


La librivore 27/03/2010 12:19


J'adore l'écriture de Sylvie germain, aussi ce livre m'itéresse-t-il beaucoup. Cela me donne envie de le lire.


dasola 21/01/2010 15:07


Rebonjour, j'ai dit tout le bien que je pensais de ce roman le 19/11/09. C'était le premier que je lisais d'A-M. Lafon, ce fut une jolie découverte même si j'ai eu du mal à démarrer à cause du
style un peu particulier.


literature review 21/01/2010 13:15


I have been visiting various blogs for my dissertation research. I have found your blog to be quite useful. Keep updating your blog with valuable information... Regards