Grands espaces de Russell Rowland

Publié le par Hélène

Grands espaces de Russell Rowland
Livre de poche/500 pages

A regarder les gens présents, je m'aperçus que parmi eux il n'y avait qu'une seule famille qui n'avait pas perdu d'enfant : les Purdy, qui n'en avaient pas. Les Glasser avaient enterré leur bébé le matin même. Et je vis dans les yeux de ces gens une sympathie que seule une personne qui avait eu la même expérience pouvait voir. Je n'avais jamais vu la douleur, parce que je ne l'avais jamais éprouvée. R. R. Saison après saison, les Arbuckle luttent pour la survie de leur ranch du Montana. La nature y est parfois traîtresse, comme en ce jour d'automne 1916 où George, l'aîné, le fils le plus prometteur, se noie dans la rivière. Quelque temps plus tard, Katie, l'une des filles, périt à son tour. Refusant la fatalité, Blake Arbuckle, encore adolescent, se laisse gagner par le soupçon : et si c'était Jack, son second frère, le responsable de ces deux disparitions ?
C'est un roman vraiment dépaysant qui derrière une histoire familiale nous entraine dans un véritable voyage au sein des grandes plaines américaines. La nature est omniprésente, elle rythme la vie des hommes et des femmes qui y vivent. La famille Arbuckle ne fait pas exception, ils subissent sans se laisser gagner par une certaine lassitude face à cette vie si difficile. Ils ont leur terre chevillé au corps et même si les membres de cette famille semblent parfois s'éloigner, ils finissent toujours pas se retrouver, toujours dans leur ranch.
C'est un roman fascinant qui entremêle fresque familiale et roman sur la nature. L'atmosphère est sombre, l'histoire ne laisse que peu de place à la joie et au bonheur. Dommage que l'intrigue se perde et traîne un peu par moment.

4/5

.......................................

  ......................

 

50 états

 

8 ème visite, le Montana

chez Sofynet


 

 

 

Commenter cet article

sofynet 22/12/2011 15:09

Un roman tentant...
Hop, billet ajouté