Fugues de Lauren Groff

Publié le par Hélène

Fugues de Lauren Groff
Plon / 279 pages




Dans l'ombre de ses héroïnes, la conteuse veille à nous prendre au piège, au hasard des époques et des lieux, de la petite ville pas si tranquille de Templeton au huis clos angoissant d'une ferme française sous l'Occupation. Et l'on traverse ce livre comme on explore une maison inconnue, où chaque pièce recèle un nouveau mystère, chaque histoire une autre demeure. Quelques pages déroulent parfois une vie entière, retraçant les occasions manquées, les regrets des vieux jours que les flammes anciennes ne réchauffent plus; des enfances passent sous la plume, les rêves d'une fillette qui voulait devenir majorette, les complexes d'une lycéenne trop ronde; ou juste un épisode, une amitié vampirisante, l'être aimé qu'on n'a pas pu sauver, une inconnue traversant d'autres vies sans qu'on saisisse son mystère.



J'ai un avis plutôt mitigé sur ce recueil de nouvelles, globalement je les ai trouvé sans véritable relief ceci malgré la volonté affiché de l'auteur de désarçonné son lecteur. Ces neufs nouvelles se succèdent avec presque à chaque fois la même impression. Celle d'une écriture qui bien que restant simple n'en est pas moins agréable mais qui ne possède rien pour venir heurter ou bousculer le lecteur, ni même réveiller son intérêt. On a beaucoup de difficulté à percevoir ne serait-ce qu'un brin d'unité. Je n'aime pas beaucoup les livres fourre-tout en bazar. Peut-être suis-je passée à côté en tout cas il y a quelque chose qui m'a échappé !

3/5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article