Freedom de Jonathan Franzen

Publié le par Hélène

Freedom de Jonathan Franzen
Édition de l'Olivier / 717 pages




Quatrième de couverture :
Patty, Walter et Richard , ou Les chemins de la liberté. Patty a décidé une fois pour toutes d'être la femme idéale. Mère parfaite, épouse aimante et dévouée, cette ex-basketteuse ayant un faible pour les bad boys a fait, en l'épousant, le bonheur de Walter Berglund, de St. Paul (Minnesota). A eux deux, ils forment le couple " bobo " par excellence. En devenant madame Berglund, Patty a renoncé à bien des choses, et d'abord à son amour de jeunesse, Richard Katz, un rocker dylanien qui se trouve être aussi le meilleur ami de Walter. Freedom raconte l'histoire de ce trio, et capture le climat émotionnel, politique et moral des Etats-Unis de ces 30 dernières années, dans une tragi-comédie d'une incroyable virtuosité. Comment vivre ? Comment s'orienter dans une époque qui semble devenue folle ? Jonathan Franzen relève le défi et tente de répondre à cette question, avec cette histoire d'un mariage d'une implacable cruauté.



Peut-être était-ce un avantage de ne pas lu Les Corrections si plébiscité ?

Avec les avis si divergents que suscitent ce livre j'étais très curieuse de savoir où j'allais me situer.
Pour une première découverte de Jonathan Franzen, quelle découverte, j'ai adoré cette lecture. J'ai été littéralement happé par ce roman et maintenant que la dernière pages est tournée, je me fais un peu l'effet d'être un poisson hors de l'eau.
J'ai toujours aimé les livres complexes et foisonnant, ceux dont la lecture est à première vue difficile d'accès, ce sont souvent les livres me marquent le plus. Et si Freedom ne s'avère finalement pas un coup de cœur c'est pas faute de réunir tout ce qu' il fallait pour le susciter.
C'est un roman qui se révèle à la fois simple et extrêmement riche et complexe. Il est ambitieux dans sa volonté d'être à la fois une chronique d' homme et de femme et à travers eux celle d'une middle classe américaine relativement aisée.
Paradoxalement c'est dans cette ambition que réside son principal défaut de roman un peu fourre-tout, ou toutes les idées et tendances y passent, incarné ou porté avec plus ou moins de succès par les différents protagonistes. Jonathan Franzen fait de Freedom un roman de détail; il y décrit avec minutie tout ce qui peut l' être ou plutôt qui pourrait l'être car cette succession de détails alourdit le texte, ralentissant et rendant par moment la lecture laborieuse.
À vouloir trop en dire, Jonathan Franzen perd parfois son lecteur.
C'est une des lectures qui m'aura le plus marqué pour cette année 2011.

4,75/5

 

 


gerry131964468577_gros

 

Livre lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire organisés par Priceminister. Merci à Rémi Gonseau pour l'envoi.

Vous pouvez vous procurez ce roman en allant sur le lien suivant :  Freedom

 

 

.......................................

  ......................

 

 

 

RL2011b

 

 

11/14, chez Hérisson

Je m'attaque au 2% !!!

 

Commenter cet article

Anne 30/11/2011 23:55

Je fais partie de celles qui ont aimé ce livre !

Hélène 09/12/2011 18:09



C'est rassurant de ne pas être seule. Je vais te rendre une petite visite de suite.



sofynet 03/11/2011 22:25


les avis sont vraiment très tranchés sur ce livre ..


Hélène 12/11/2011 17:56



Moi ça m' attire ce genre de livre, j'ai toujours très envie de savoir où je me situe  !


L'as-tu lu ?????



Catherine 01/11/2011 23:31


Ah, toi, tu as aimé, j'avais lu un avis négatif tout à l'heure. Je le lirai peut-être mais plus tard, lorsque j'aurai bien le temps. Bonne semaine.


Hélène 12/11/2011 17:55



Je serais très très curieuse d'avoir ton avis dessus...



sophie57 01/11/2011 19:24


je ne l'ai trouvé ni complexe, ni foisonnant,ni difficile à lire, au contraire, simpliste et plat...bref, tu l'auras compris, je fais partie des réfractaires...


Hélène 12/11/2011 17:54



C'est vraiment un livre tout ou rien !