Dix Indiens de Madison Smartt Bell

Publié le par Hélène

Dix Indiens de Madison Smartt Bell
Babel / 266 pages

 

 


 

 



Quatrième de couverture :
Lorsqu'un chauffard un jour le renverse, Devlin ne souffle mot de l'accident. Et quand une femme tombe sous une balle perdue lors d'une fusillade de rue, il se surprend à kidnapper le bébé de la victime. Pourquoi ? Lui-même l'ignore. Devlin est psychologue pour enfants et pratique le taekwondo. Pour échapper à son malaise existentiel, il se lance dans un projet aussi exaltant que désespéré : ouvrir un cours de taekwondo dans l'un des quartiers noirs les plus défavorisés de Baltimore. Les membres de deux gangs rivaux s'inscrivent bientôt - de jeunes vendeurs de crack à la gâchette facile, animés d'une violence aveugle que Devlin croit un moment être à lui seul capable d'éradiquer, grâce à la maîtrise de soi qu'enseignent les arts martiaux...



C'est le premier livre que je lis de cet auteur et ce ne sera certainement pas le dernier !
J'ai tout simplement adoré ce livre. Madison Smartt Bell y aborde des sujets déjà maint et maint fois traités celui des relations entre les blancs et les noirs, le problème des gangs et de la violence dans les quartiers. Du déjà vu certes mais écrit avec une patte tout particulière. Son héros Delvin peut paraître classique au premier abord. Il est le blanc à qui la vie a sourie, il est celui qui souhaite aider la jeunesse des quartiers les plus durs de sa ville en leur apprenant au travers du taekwondo des règles de respect mutuel. Cependant ce héros n'est pas tout à fait invincible et bien vite il nous apparaît totalement décalé face à la violente réalité de la vie dans ces quartiers. Absorbé dans ses propres problèmes il passe à côté de beaucoup de faits et la réalité lui revient toujours violemment en pleine face. Il n'est d'ailleurs pas toujours le plus innocent de l'histoire et certaines de ses décisions prisent sous des impulsions que lui même à du mal à exprimer et expliquer vont le poursuivre tout au long de sa vie.
Toute la force de ce roman réside dans l'absolu nuance des propos de l'auteur. Il n'y a ni bons ni méchants véritable, il nous présente les événements dans toutes leurs complexités sans jamais réduire les causes et les conséquences par des propos réducteurs. il n'applique aucun jugement à l'emporte-pièce, il y a tant de chose qui influencent les actions de ses hommes, la culture, leur passé ..etc qu'il serait alors bien mal venu de les juger.
Cela nous donne un roman qui avance par à coup, en quelques lignes les faits se bousculent puis brusquement on s'arrête sur les personnages et leur relation. En tant que lecteur le temps nous manque pour s'attacher aux différentes personnes que l'on croise dans ce roman, on y meurt bien trop vite !
Les narrateurs se succèdent donnant leur propres visions des faits. J'ai eu un peu de difficulté à mis retrouver au début entre tous les noms qu'ils disparaissent si vite n'y est pas forcément pour rien mais je ne m'y suis pas arrêtée et au bout de quelque lignes, je retrouvai le fil de ma lecture.

C'est un très bon livre qui malgré ses quelques défauts possède une vrai ampleur romanesque.
Cette lecture m'a énormément touché, j'ai beaucoup aimé l' écriture et le style de Madison Smartt Bell et je n' ai qu' une hâte : lire un autre de ses livres !


Ma note : 4,75/5




La couverture est un détail de No Name in the Street de Jérôme Lagarrigue.

 

 


Madison Smartt Bell


http://www.randomhouse.com/catalog/authphoto_330/1874_bell_madison_smartt.jpg

 

 

 

 

 

............................................  ... .. .


challenge-100-ans-billet1.png 2/4

 

 

 

 

 

 

 


Commenter cet article

la librivore 11/05/2010 22:43


N'hésite pas à me poser des questions si nécessaire. la communauté vise essentiellement à faire connaître la littérature et la condition des femmes. Quand tu publies un article qui te semble
correspondre, tu le mets dans la communauté. Tu peux proposer des sujets ou des livres à lire dans le forum, ou tout autre sujet. Lorsque j'admets quelqu'un dans la communauté, je viens
régulièrement. J'ai été séduite par le nom de ton blog, "Case à vent" que je trouve magnifique, très poétique. Je me retrouve aussi dans ton univers de livres. Beaucoup d'intérêt donc...


Hélène 19/05/2010 18:38



Tu me fais rougir, en tous cas merci. Je vais explorer de ce pas le forum.



la librivore 11/05/2010 18:59


je suis ravie de vous accueillir dans cette communauté. Votre blog reflète un bel univers de lectrice, riche et varié. Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à notre démarche. Bienvenue à
vous !


Hélène 11/05/2010 20:36



Merci, j'espère juste bien comprendre comment ça marche, j'ai encore un peu de mal avec toutes les fonctionnalités offerte.


Merci



la librivore 28/04/2010 22:28


En tout cas, je pense que je vais noter le titre car cela me donne envie de le lire aussi.