Antigone de Henry Bauchau

Publié le par Hélène

Antigone de Henry Bauchau
J'ai lu / 315 pages



 

 

 

Lumineuse, féminine, intrépide, l'Antigone d'Henry Bauchau nous est peut être plus présente que celle des dramaturges. Et sans doute fallait-il un roman pour vraiment incarner les passions de la jeune mendiante qui, après avoir suivi son père, le roi aveugle, des années durant jusqu'au terme de son parcours, contre toute prudence prend le chemin de Thèbes avec l'espoir d'empêcher la guerre entre les fils de Jocaste, ses deux frères tant aimés. Commence alors pour elle une suite d'épreuves, de doutes, d'humbles joies et d'inexorables déchirements.


J'en ai lu beaucoup des livres reprenant l'histoire d'Antigone, des bon des moins bon.
J'ai trouvé celui-ci vraiment excellent et c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé la si célèbre Antigone. À mon avis le tour de force d'Henry Bauchau est d'avoir su renouveler et presque moderniser la figure d'Antigone sans rien lui renié. Elle reste fidèle au portrait que d'autres grands auteurs on pu faire d'elle tout en prenant presque plus d'ampleur. Peut-être Henry Bauchau réussit-il tout simplement à écrire cette histoire autrement ?
L'écriture est absolument magnifique, le récit s' affranchit du temps devenant intemporel.
Je garderai un très bon souvenir de cette lecture.

4,5/5

Commenter cet article

Valérie 22/07/2011 13:30


Je n'ai lu qu'un roman de l'auteur (Boulevard Périphérique) et comme il m'avait déçu, je n'ai pas retenté l'expérience. Visiblement à tort!


Hélène 08/08/2011 20:56



Pour avoir lu plusieurs de ses livres, je trouve que sa manière d'écrire est vraiment très différente entre ses romans qui s'inspirent de faits tirés des mythes Antique ("Antigone", "Œdipe sur la
route") et ceux qui se déroulent dans un environnement plus contemporain ("Boulevard périphérique", "L'enfant bleu"...etc).


Retentes peut-être avec "Antigone" ou "Œdipe sur la route", c'est court et ça se lit très vite. J'espère que ça te
plaira.