La légende de nos pères de Sorj Chalandon

Publié le par Hélène

La légende de nos pères de Sorj Chalandon
(Grasset / 254 pages)





 

Marcel Frémaux après avoir été journaliste à la Voix du Nord a lancé sa petite entreprise; aujourd'hui, il est biographe familial.  Il recueille des témoignages transformant les vies des personnes qui l'emploie en un petit livre de mémoire. C'est après avoir lu une de ses annonces qu'il est contacté par Lupuline Beuzaboc. Elle rêve d'offrir à son père Tescelin, un hommage sur ses année de Guerre; lorsque cheminot du Nord de la France, il participa activement à un mouvement de résistance. Sa guerre, il l'a déjà confié à sa fille, des histoires d'un soir pour endomir un enfant.
«  Lorsque Tescelin a raconté sa première histoire, Lupuline avait douze ans. Il était tard. Sa mère venait de lui souhaiter bonne nuit. La fillette essuyait sur sa joue les traces de son baiser. Elle n'avait pas sommeil. Elle venait de regarder le film du dimanche, Le père tranquille, de René Clément.
C'est une histoire de guerre ? Avait demandé la mère.
    Le père a répondu qu'à douze ans, il y a des choses qu'on doit savoir.
-Alors je vous laisse, a souri Zélie Beuzaboc.
    Elle avait mieux à faire. Elle a toujours eu mieux à faire que la télévision. »


Face à ce vieil homme, Marcel Frémaux voit un moyen d' approcher la vie de son propre père, résistant pendant la seconde guerre mondiale. Il s'attelle alors avec passion à sa tache cherchant dans la vie de Beuzaboc une empreinte de son père. Cependant plus les entretiens se passent et plus des doutes apparaissent.
« Beuzadoc observait mon trouble.
-         Vous savez ce que vous avez hérité de votre père ?
Il a joué avec sa canne, laissant mon regard de côté.
-         Vous avez hérité de sa vérité.
Beuzadoc s’est levé. Il ma tourné le dos.
-         Et moi, je ne veux pas léguer mes mensonges. »





Voici le dernier livre en date de Sorj Chalandon,

 C'est une histoire de combattant, une histoire touchante dénonçant à sa manière les velléités de mémoire de plus en plus incontrôlé de nos jours. J'ai trouvé ce roman vraiment intéressant, l' intrigue est fort simple mais d'une efficacité redoutable. L'écriture est limpide et fluide, c' est un roman facile, rapide, très agréable à lire et surtout facile à partager. '' La légende de nos pères'' se place dans la lignée des précédents écrits de Sorj Chalandon ni mieux ni moins bien. Ce fut pour moi une très bonne lecture de retrouvailles avec cette plume qui m'a conquise avec son roman « Un traitre » et qui jusqu'à présent ne m'a jamais déçu. J'y ai retrouvé une certaine délicatesse, quelques passages touchant, des phrases et des propos empreint de justesse.
C'est un livre que je conseillerais à tous les lecteurs qu'ont apprécié ses précédents textes et à tous ceux qui veulent découvrir un formidable écrivain encore trop méconnu...


Ma note : 4/5


  2/7

Commenter cet article

constance de la 1eL 19/12/2009 23:35


je n'ai pas été tout à fait conquise : la fin était révélée bien trop tôt et l'histoire avançait lentement... mais j'aimerais bien rencontrer Sorj Chalandon (qui a priori passe dans ma ville au
printemps prochain :D ), ça à l'air d'être une personne très cultivée : je crois qu'il était reporter avant d'être romancier et qu'il a vécu beaucoup d'évènements des 50 dernières années (notamment
la guerre d'indépendance de l'Irlande)