La porte de Magda Szabo

Publié le par Hélène

La porte de Magda Szabo
(Viviane Hamy / 277 pages)






Un récit autobiographique qui a tout d'un roman de fiction...

La porte est un récit 3 en 1.  Il a une base autobiographique (Magda Szabo nous retrace sa vie dans la Hongrie communiste de l'après guerre), un contenu biographique sur l'histoire d' Emerence concierge et femme de ménage, le tout revêtant la forme d'un roman fiction.



Dans ce texte Magda Szabo nous décrit la relation fusionnel et haute en couleur qu'elle a partagé pendant plus de vingt ans avec Emerence. Emerence est la personne incontournable du quartier, elle est concierge et fait le ménage dans quelques familles. Infatigable et apprécié de tous, Emerence est humble et dévoué mais elle a son petit caractère. Et quel caractère !
Elle parle peu, a des idées très arrêté et gare à quiconque lui déplait. Il ne faut pas oublier d 'évoquer également les petites facettes les plus originales de son caractère.
Elle n'hésite pas à demander des références à ses futurs employeurs; nul n'est encore parvenue à entrer dans son intérieur. Elle sait parler comme personne aux animaux...
Elle nous confie cette étrange amitié qui s'est petit à petit crée entre elles, un peu comme un secret qu'on aurait le droit de partager en restant discret de peur de déplaire à Emerence.


Magda Szabo s'efface dans ce récit pour laisser place à Emerence. On a l'impression que ce roman est la façon qu' elle a trouvé pour rendre un hommage discret à cette femme qui a tant compté dans sa vie. Centré sur la vie d' Emerence, il lui rend la pleine et entière place qu'elle a occupé dans la vie de l'auteure. C'est un roman sensible et bouleversant. L'écriture est ciselé avec soin, particulièrement riche et dense, elle m'a demandé beaucoup d'attention. Jamais je n'ai regretté le temps passé ce livre à la main. Magda Szabo sait se servir des mots pour recréer dans ses phrases des ambiances, pour nous faire ressentir les sentiments (et leurs racines) de ses personnages. Il y a une telle vérité qui ressort de chaque passages; les personnes sont touchantes et attachantes, si réelles qu'on croirait les connaître. Naturellement, je suis bête c'est une autobiographie mais la structure romanesque est si importante qu'on en oublie sa réalité première.
C'est une magnifique lecture que je ne peux que vous conseillé. C'est pour moi le meilleur livre qu'il m'a été donné de lire cette année (pour le moment !)...

Ma note : 5/5




Commenter cet article

la librivore 12/05/2010 18:40


J'avais beaucoup aimé également ce livre qui m'avait été recommandé par mon libraire. J'a vais été frappé par la force et le destin de cette femme.


Hélène 19/05/2010 18:40



Magda Szabo est une écrivaine extraodinaire. Elle mérite à mon sens d'être beaucoup plus connu !