La petite robe de Paul de Philippe Grimbert

Publié le par Hélène

La petite robe de Paul de Philippe Grimbert
Grasset / 178 pages




Paul et Irène forme un couple heureux et épanoui. Jusqu'au jour où Paul en colloque loin de chez lui  tombe sous le charme d'une petite robe blanche ponctué de rose brodé. Troublé, il revient chaque jour inexorablement attiré. Le colloque s'achève sans qu'il puisse se résoudre à la quitter, pris d'une subite impulsion, il entre et l'achète en taille 6 ans. Mais comment  expliquer à sa femme cet achat pour le moins inexplicable ? Honteux et coupable, il cache le vêtement d'enfant entre deux de ses costumes





C'est le premier livre que je lis de Philippe Grimbert, il m'a beaucoup plu malgré quelques petits bémol. J' ai trouvé que Philippe Grimbert nous avait présenté un couple lisse et sans véritable relief  ça m'a un peu déçu. J' avoue qu'au début j'ai eu un peu peur de m'ennuyer mais heureusement que l'arrivée de cette petite robe met un peu de piment et soulage le style du texte. L'écriture est à la fois simple, fluide et agréable, elle recèle un petit charme particulier. Il nous plonge dans les tourments  des ses personnages explorant leur motivations profonde.  Au final, je l'ai lu d'une traite, j'en garderai le souvenir d'une petite lecture bien sympathique...

Ma note : 3,5/5



Un extrait :
« Sa découverte dans le placard de son mari était à l'origine de ce bouleversement. Oui, sans aucun doute, l'irruption dans son existence de l'innocent vêtement d'enfant avait provoqué cette bascule dans un univers de soupçons, de visions révoltantes. La chasuble aux lignes strictes, accrochée à son cintre, avait réveillé la petite fille de l'allée, demeuré depuis toutes ses années auprès du pont en béton qui enjambait le bassin aux poissons rouges, et son visage formé se chiffonnait, laissant apparaître son indicible douleur. Avec précaution Irène se leva, prenant garde à ne faire aucun bruit et se glissa dans le couloir, à la rencontre de la petite robe blanche. » (p147)




Philippe Grimbert

Commenter cet article