Naissance des fantômes de Marie Darrieussecq

Publié le par Hélène

Naissance des fantômes de Marie Darrieussecq

édition P.O.L 148 pages






Un couple, marié depuis sept ans, la félicité totale jusqu'au jour où le mari disparait. Il rentre de son travail dépose ses affaires et repart comme tous les soirs à la boulangerie sauf qu' il ne rentrera jamais.
Vous êtes vous jamais demander d'où viennent les fantômes ?






Ecrit à la première personne, on partage ou plutôt on essaie de partager la vision de la femme abandonné par son mari. Ceci dit le plus important semble sa théorie plus que ses personnages : les fantômes naissent doucement du refus de l'absence.

C'est beau et c'est le mot d'ordre.

Comme pour le précédent, l'écriture est soignée les mots sont choisis avec soin juste pour nous faire sentir les évolutions des personnages. Comme pour le précédent, elle nous place directement au moment où tout à basculer, là où les vies ont changés.
Mais comme pour le précédent, je me suis très vite retrouvé loin des personnages.
Oh, il ne manque pas grand chose pour en faire un livre formidable et une auteure fantastique, elle écrit particulièrement bien, mais le contraste de niveau entre sa manière d'écrire, sa maitrise de la langue, des mots et la place qu'elle accorde au déroulement d'une trame -de l'intrigue-  et à la psychologie de ses personnages demeure par trop important.

A mon sens, il manque un peu de transversalité ce roman je tenterais de vous expliquer en refaisant une autre métaphore : j'ai eu l'impression en lisant ce livre d'être sur un tapis roulant qui avance avance toujours à la même allure , votre regard est attiré par de multiples objets mais vous avancez toujours sans pourvoir vous arrêter, regarder de plus près Bref les détaillés, les palpés, les connaitre.
Moi j'aurais aimé avoir une vision moins étriqué de la scène et de l'histoire ....

Donc s'il vous plait Madame, un peu plus de liant, une vision moins étriqué, il peut parfois être bon de sortir des sentiers battues.
Malgré tout, je continuerai ma découverte, à la recherche de votre chef d'oeuvre.

Ma note : 3/5




Une autre photo de Marie Darrieussecq / site des Éditions L'iconoclaste



Commenter cet article