Truismes de Marie Darrieussecq

Publié le par Hélène


Truismes de Marie Darrieussecq

Folio 148 pages



Truisme n. m. : Ce mot désigne de façon péjorative une banalité, une vérité tellement évidente qu'elle ne valait pas la peine d'être dit

Ex: « Pour faire un couple, il faut être deux » (déclaration de Johnny HALLYDAY dans Paris-Match, août 1993 cité par J. Duhamel, dans Le grand méchant bêtisier  1994).






La métamorphose un thème déjà maint et maint fois traité que je pensais épuisé. A tort, il faut croire ! L' aventure ma séduite, une idée de départ très intéressante et cette métamorphose menée à la manière de Kafka répond à tous les codes du genre. En arrivant cependant à se distinguer des autres par le soin apporter au vocabulaire utilisé, la véritable métamorphose est là : dans les mots.

Ce roman, c'est un peu comme une vielle locomotive à vapeur, lente au démarrage mais pleine de promesse puis qui siffle de plaisir à pleine vitesse et enfin finis sa course dans le crissement des roues sur les rails, épuisée, sans une once de charbon vaillant.

Alors même si j'ai été sensible à l'idée, aux choix des mots, ce ne fut pas le cas des "héros " ni de leur environnement. La bêtise, la sottise, l'ânerie -oh pardon pas l'ânerie, c'est une truie !- la truirie donc, ont peu à peu comme sa transformation d'ailleurs pris le dessus et commencé à sérieusement m'agacer.
Quant au monde extérieur fait d'une société futuriste, j'ai trouvé que la place qu'elle lui a accordé dans le rapport avec la métamorphoses n'était pas tellement exploité. A mon sens dommage...
Et pour vous donner une idée plus précise de cette société, je pourrais vous dire qu'elle est formé par une étrange synthèse des univers les plus connus de George ORWEL "1984" évidemment et "La ferme des animaux ".

Bref, un texte magistral et malgré ses quelques similitudes - à moins que ça ne soit simplement que ses sources d'inspiration...-), il est l'oeuvre d'une auteur pleine de promesses.
Espérons qu'elle les tiennes ...



Ma note : 3/5

Remarque : le dessin
La grande truie de Bricquebec est tiré du site de Nicolas Weis (illustration, photographie, dessin graphique)





Marie Darrieussecq / photo AFP



Commenter cet article