La vie aux aguets de William Boyd

Publié le par Hélène

La vie aux aguets de William Boyd

Points 398 pages








Nous sommes par une chaude journée de l'été 1976, un joli petit cottage perdu dans la campagne anglaise, l'atmosphère est paisible. Et pourtant, Ruth est inquiète, depuis quelques temps sa mère a un comportement étran
ge. Un jour, la vielle dame, lui remet son journal ; Ruth plonge alors avec stupeur dans un long flash-back où sa mère Sally Gilmartin s'appelle en réalité Eva Delectorskaya, qu'elle a pendant plus de trente ans menti sur sa propre identité, qu'elle fut une redoutable espionne au service des services secrets britanniques lors de la seconde guerre mondiale , que son zèle a mainte fois failli lui coûté la vie...
Une vrai vie d'espion !

De la Grande-Bretagne aux Etat-Unis, on parcoure un monde en guerre, une guerre qui se gagnera bien loin des grands champs de bataille...






Ce livre mélange habilement histoires de coeur, d' intrigues politiques et d' espionnages. Ayant pour fond le contexte historique des années de la seconde guerre mondiale, ce polar extrêmement documenté fait revivre juste pour nous une partie méconnue de l'Histoire de l'espionnage.
Et bien, qu'ancré dans le passé, ce roman trouve une résonance particulière dans les événements présents.
Lorsque l'appuis de l'opinion publique devient indispensable à toutes actions d'envergure, tous les moyens sont bons et la manipulation des informations devient monnaies courantes. Si, Si, je vous assure, après avoir lu ce livre vous ne lirez plus les journaux de la même manière.
Enfin bref, c'est un livre vraiment très agréable à lire, malgré certains passages qui ralentissent l'histoire, il reste
captivant du début à sa toute fin. Les personnages sont soignés, chacun ont des caractères bien marqués, les rendant attachants.
A lire sans hésiter, il ravira les plus blasés d'entre vous et en plus, je suis sûr qu'il peut être un excellent remède contre les pannes de lecture...



Ma note : 5/5

Commenter cet article

Laurence 01/02/2010 14:54


J'ai lu ce livre cet été et je l'ai beaucoup apprécié (en fait j'ai adoré).
Mais, plus j'y pense, plus je me dis que les chapitres consacrés à la fille sont faibles (d'ailleurs on a qu'une hâte c'est de poursuivre sur les aventures de la mère), n'apportent pas grand chose
et font un peu office de remplissage.
Du même auteur, j'avais adoré Un anglais sous les tropiques.


La Nymphette 23/10/2009 11:29


non, c'est le seul que j'ai lu pour le moment à vrai dire c'est même parti d'un malantendu, je l'ai confondu avec Boyden (l'auteur du "chemin des âmes" dont je ne lis que du bien) :-D


La Nymphette 22/10/2009 15:49


C'est vrai qu'il se lit bien, en fait la fille est attachante et l'histoire de la mère captivante, au final on passe un bon moment! Ma note à paraitre d'ici quelques jours ;-)


Hélène 23/10/2009 10:34


ça me fait bien plaisir qu'il ai plu à d'autres lecteurs. As-tu lu d'autres livres de William Boyd Nymphette ? En a-t-il écrit d'autre dans le même style ?

Hélène/Lacazavent