Délicieuses pourritures de Joyce Carol Oates

Publié le par Hélène

Délicieuses pourritures de Joyce Carol Oates

édition Philippe Rey / 121 pages




4e de couverture
:
"Un campus féminin, dans la Nouvelle-Angleterre des années 1970. Gillian Bauer, 20 ans, brillante étudiante de 3e année, tombe amoureuse de son charismatique professeur de littérature, André Harrow.
Celui-ci a décidé de faire écrire et partager en classe à ses élèves leur journal intime. Et gloire à celle qui offrira son intimité en pâture ! Anorexie, pyromanie, comportements suicidaires...un drame se noue. En son centre, l'épouse du professeur, énigmatique sculptrice qui collectionne la laideur".





Voilà un livre qui me pose de très grosse difficulté à commenter. Ma première réaction en le refermant fut de me dire que non vraiment, je n'avais pas véritablement apprécié.
Mais plus j'y pense plus je me dis qu'au moment de ma lecture je suis passé à côté, distraite par la perversion qui émane des personnages allant jusqu'à l'écriture même. Au delà de ce style déroutant mais parfait sans aucunes fausses notes ; pour moi, la seule et principale force que j'arrive à attribuer à ce livre réside dans les portraits des différents personnages, tous plus pervers, « pourris » les uns que les autres. Cependant cette ode à ce qu'il peut y avoir de plus noir et d'inavouables dans la nature humaine n'a cessé de me déranger ; je ne doute pas que ça soit le but inavoué mais il n'est jamais très agréable de se retrouver face à ce genre de situation. Cela donne un petit côté désagréable  à la lecture dommage...
C'est certes un livre à livre, mais qui se destine plus aux lecteurs déjà conquis par Joyce Carol Oates que pour une première découverte…

Ma note : 3/5


Joyce Carol Oates

Commenter cet article

Florinette 24/05/2009 19:20

J'aime beaucoup cette écrivaine et compte bien lire ce livre, même si je m'attends au pire...

Florinette 24/05/2009 19:18

J'aime beaucoup cette écrivaine et compte bien lire ce livre, même si je m'attends au pire...