Rituel de Mo Hayder

Publié le par Hélène

Rituel de Mo Hayder

Presses de la Cité, 414 pages



Dans le port de Bristol, au pied d'un ponton le sergent Fléa alias Phoebe Marley plongeuse de la police scientifique Britannique récupère une main humaine.
Très vite s'impose un constat effroyable la main est tranchée net, l'amputation a eu lieu alors que la victime était encore en vie...
Fléa et le commissaire Back Caffery se lance à corps perdu dans une enquête qui va réveiller leurs propres démons.




Deuxième livre et une impression pour le moins mitigée et des sentiments partagés difficiles à appréhender. Le mélange entre la vie des deux "héros" et l'enquête manque d'équilibre, celle-ci sert de prétexte à Mo Hayder
pour explorer la part obscur de ses personnages. Chacun a ses démons, ses croyances, on a vraiment du mal parfois à trouver un quelconque lien qui pourrait nous permettre d'unir les différents passages du livre.
J'avouerai également que je n'ai pas tellement accroché au processus littéraire qu'elle met en place et d'ailleurs, il y certains passages et personnages (notamment le marcheur -qui semble avoir été créé dans le seul but de nous emmené dans le fond de l'âme des enquêteurs-) dont j'ai encore maintenant, une fois ma lecture terminé du mal à percevoir leur intérêts au sein du livre.
Elle traite l'horreur avec un détachement révoltant, le texte est noir, très noir, un peu morbide, ce qui semble être l'un de ses traits caractéristique.

Bon relativisons, c'est tout de même un excellent roman policier qui faute de vous tenir en haleine se laisse lire d'une traite.

Ma note: 3,5/5

Commenter cet article