Magnus de Sylvie Germain

Publié le par Hélène

Magnus de Sylvie Germain

Albin Michel / 306 pages

prix Goncourt des lycéens 2005



Magnus est un homme, Magnus est un ours en peluche, Magnus est un livre...




Surprenant, il m'a fallu quelques pages d'adaptation, quelques pages pour plonger de plein fouet dans l'atmosphère simple dans une histoire presque banale, la quête de soi, qui vite se confine au conte par le lyrisme déployé dans l'écriture.
Un livre envoûtant sous bien des aspects, sa véritable richesse réside dans sa construction particulière : une mosaïque faite de petits fragments qui se mêlent, se superpose, se réfléchissent les uns dans les autres.
L'histoire est dense et malgré les quelques passages plus vides, l'écriture vive progresse inlassablement nous accompagnant dans un tourbillon d'émotion.

Ce n'est pas un coup de coeur mais presque ...



Un extrait :
 "Certains matins, où la clarté du jour naissant filtre à travers le store de la fenêtre de sa chambre, il arrive que cette sensation l'effleure avec la grâce fugace d'une caresse et il sent sur ses paupières l'ombre lumineuse d'un visage penché vers le sien, un souffle qui fredonne gaiement des mots. Mirage de l'aube et du demi-sommeil qui se dissipe dès que Magnus se réveille et reprend conscience." .....


Ma note : 4,75/5
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la librivore 12/05/2010 18:33


J'ai beaucoup aimé aussi ce livre mais surtout "Le livre des nuits" qui à mon avis est un chef d'oeuvre.