Les Adolescents troglodytes d'Emmanuelle Pagano

Publié le par Hélène

Les adolescents troglodytes d'Emmanuelle Pagano

édition P.O.L. / 213 pages


Adèle est né ici dans la ferme « du fond », elle y a vécu avec ses parents et son petit frère Axel. Adèle est une fille avec un corps de garçon, mal à l'aise dans un corps qui ne lui appartient pas, elle part quelques années juste le temps de le refaire mieux ajuster à sa pensée. Aujourd'hui de retour au pays, elle est la conductrice du bus scolaire, personne ne la reconnue, et chaque jour en conduisant les enfants elle laisse s'égarer ses pensées le long des routes.


Au fil des pages, c'est cette fois-ci le paradoxe de l'identité qui est abordé. Contrairement à ses livres précédents, on ne se situe plus dans la dénonciation d'un non dit, nous sommes plutôt dans une exploration à la fois des rapports familiaux et du mal-être psychologique qui se dégage d'une situation atypique allant contre la nature et qui du coup est mal acceptée par la société. Il y a toujours cette écriture si simple et poignante qui dévoile avec tant de pudeur un sujet, qui sans avoir la dureté émotionnelle de ces deux autres romans, n'en est pas moins difficile et peu traiter en littérature. Il y a toujours une idée de tolérance.
Malgré toutes les similarités qu'on peut trouver entre chacun de ses trois romans, « Les adolescents troglodytes » est celui qui m'a le moins touché. Peut-être parce que le sujet est un peu trop éloigné de mes préoccupations actuelles ? Je ne sais pas, j'ai juste été moins ému, moins sensible, parfois même agacé par Adèle.
Cependant, lire Emmanuelle Pagano demeure un vrai plaisir, indubitablement, elle est l'une de mes grandes découvertes de l'année. Vivement d'autres livres ...!

Ma note : 3/5

Commenter cet article